Notre position sur la culture à Malakoff

Publié le par Thierry

Cultures* en partage

Manif_2268.jpg

Au moment où, pour beaucoup, la priorité est de boucler les fins de mois, pourquoi s’intéresser à la culture ? Parce qu’elle est une expression de l'humanité de chacun et qu'elle est la première cible de ceux qui veulent censurer la parole du peuple.
Les projets culturels variés sont proposés à Malakoff. Pourtant, ce potentiel de création culturelle est sous-estimé. Les richesses locales, humaines et matérielles, ne sont pas suffisamment soutenues ni mises en valeur. Seule une politique municipale audacieuse peut permettre aux artistes et aux structures de ne pas se trouver isolés, découragés.

Il est important de développer toutes les initiatives locales, d’y impliquer les artistes, tous ceux qui les soutiennent et le public. Rendons accessibles à tous, spectacles, concerts, expos, films… bref, toutes les productions culturelles ; mais aussi la pratique individuelle et collective d’activités artistiques. Pour cela, il faut informer, donner envie et réduire les obstacles en termes de tarifs, d'horaires, de lieux...

Si les événements festifs privilégient les rencontres populaires, nous voulons diversifier l’offre, soutenir les projets multiples portés par les Malakoffiots, encourager les rencontres et le travail en commun entre les associations, défendre les rares salles de concert existantes menacées par des projets immobiliers, mieux utiliser les équipements et tous ces lieux qui restent vides les trois-quarts du temps.
Pourquoi ne pas s’appuyer sur la mémoire de la commune de Malakoff, en n’oubliant pas ceux qui ont construit son histoire, ni ceux qui la font vivre aujourd’hui ?

Au-delà de la nécessité de poursuivre le soutien aux établissements culturels existants (scène nationale, structures locales...), il faut développer les partenariats culturels entre

les artistes locaux et les institutions municipales. Il faut engager la modernisation des circuits du savoir (élargissement du parcours du bibliobus, évolution de la bibliothèque-discothèque en médiathèque…).

Nous voulons utiliser tout ce formidable potentiel, tout comme nous devons défendre les droits des travailleurs, y compris ceux de la culture (lutte des intermittents du spectacle, élaboration d’un statut pour les artistes indépendants...) et résister aux attaques (désengagement financier de l’Etat...).


La culture n’est pas qu’un divertissement, c’est un besoin social et un droit pour tous.


Réflexion culturelle et politique vont de pair. Malakoff doit retrouver le sens d’une culture réellement démocratique et de la fête émancipatrice.
Résolument à gauche, résolument autrement !

 

* La culture, dans son sens le plus large, est considérée comme l’ensemble des traits distinctifs, spirituels et matériels, intellectuels et affectifs, qui caractérisent une société ou un groupe social. Elle englobe, outre les arts et les lettres, les modes de vie, les droits fondamentaux de l’être humain, les systèmes de valeurs, les traditions...

Publié dans Elections 2008

Commenter cet article