Communiqué du Réseau international de solidarité avec les féministes en Iran

Publié le par Thierry

La lauréate du « Olof Palme » interdite de cérémonie !

 
le 3 mars 2008, au moment où elle devait s'envoler vers Stockholm pour recevoir le prix « Olof Palme » qui lui a été attribué le mois dernier en raison de ses activités de défense des droits humains, Parvin ARDALAN, journaliste, féministe et membre active de la campagne « Un million de signature pour l'abrogation des lois discriminatoires envers les femmes en Iran », a été contrainte par les agents de l'ordre de la République islamique de descendre de l'avion. Selon les dernières nouvelles en provenance de Téhéran, le passeport de Parvin Ardalan a été confisqué et elle doit maintenant s'adresser à l'institution concernée pour « clarifier son dossier ».
 

Cet acte vise à faire taire les membres des mouvements de la société civile en Iran. Il s'agit ainsi de jeter le voile sur les femmes militantes comme Parvin ARDALAN pour que la voix des femmes iraniennes revendiquant la liberté et l'égalité ne retentisse sur la scène internationale.

 

Nous nous adressons aux institutions qui défendent les droits humains, aux organismes qui soutiennent les luttes des femmes pour la liberté et l'égalité, et aux médias pour que chacun informe l'opinion publique de cette situation et fasse pression sur le régime iranien afin que Parvin ARDALAN puisse se rendre avant le 6 mars 2008 à Stockholm et participer à la cérémonie du prix « Olof Palme ».

 
Le réseau international de solidarité avec les féministes en Iran
Contact :

Publié dans Actu

Commenter cet article