Une lycéenne et sa grand-mère arménienne menacées d'expulsion !

Publié le par Thierry

"Zara et sa grand-mère arménienne se sont réfugiées en France en 2004 pour échapper aux persécutions et aux agressions répétées dont elles faisaient l’objet en raison des activités politiques du père de Zara, lui aussi poursuivi et disparu" explique un communiqué de Réseau éducation sans frontières.
C’est une fois réfugiées en France qu’elles ont appris sa mort dans des conditions douteuses. Plus de famille en Arménie : leur seule famille c’est elles deux réunies ... et toute la France !

 

"Pourtant, l'asile leur a été refusé. Et maintenant, trop content de s'abriter derrière ce refus de l'Ofpra (Office français de protection des réfugiés et apatrides, ndlr), le préfet des Hauts-de-Seine ordonne à la grand-mère de quitter la France dans le délai d'un mois", poursuit RESF, selon qui "Zara sera aussi expulsée au prochain tour..."

Malgré la mobilisation d'une centaine de personnes, dont une trentaine de lycéens, le mercredi 9 avril après-midi devant la sous-préfecture d'Antony (Hauts-de-Seine), la demande d'asile de la grand-mère de Zara a été refusée et une obligation de quitter le territoire français (OQTF) d’ici le 26 avril a été délivrée à son encontre.

 

Zara est une jeune clamartoise, étudiante en Bac Pro au lycée Montesquieu du Plessis Robinson, qui fait de la danse et écrit des poésies.

Orpheline de mère, Zara a été élevée dès sa naissance par sa grand-mère maternelle Rosa aujourd’hui âgée de 64 ans, arménienne, sans famille.

 

Nous ne pouvons laisser Zara dans sa détresse. Une seule solution, la régularisation de Zara et sa grand-mère.


 

Publié dans Actu

Commenter cet article